En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous proposer des contenus et des services adaptés à vos centres d'intérêts.

Les Extermitent utilisent Kickprod pour la SNCF



Les Extermitent utilisent Kickprod pour la SNCF

Guillaume Coulpier est réalisateur pour les Extermitent

Que réalisez-vous ?

Je réalise un peut de tout : des clips, des programmes courts et aujourd'hui je réalise un film instit pour la communication interne de la SNCF. J'ai beaucoup bossé avec les labels de disques pour des clips. 

Également des publicités pour des marques soit en interne, soit en externe. Des publicités pour Maison du Monde, Emma, Volvic etc. 

Je fais l'écriture des vidéos que je dois réaliser. 

 

Si vous deviez me raconter votre parcours, comment êtes vous devenu réalisateur ?

Je suis devenu réalisateur car j'étais passionné par le cinéma depuis très longtemps. J'ai fais des études pour ça, j'ai rencontré mes associés à la fac et ensuite on a monté notre boite Extermitent Production. Maintenant ça va faire 9 ans qu'on travaille ensemble, on est toujours aussi contents. Ça tourne, on va pas se plaindre. 

En ce moment on développe des programmes courts comme des sketchs, des pastilles d'1mn30 qu'on diffuse sur le web et qu'on essaie de vendre, c'est plutôt cool. 

 

Quel est votre meilleur souvenir dans la réalisation ? 

C'est ce que je suis entrain de monter depuis décembre, Flash Club, je m'éclate dessus. On fait des petits détournements, des petites parodies. On fait des fausses émissions de radio. 

Après le point négatif de certains tournages ce sont toujours les retards, le stress que cela génère. C'est souvent dû aux clients qui rechangent des textes alors que l'on est entrain de tourner. Même le jour du tournage il y'a toujours des clients qui me disent "Mhm ça passe pas" et en fait on a déjà fait 3-4 prises avant alors que le texte est validé depuis longtemps. Ça arrive tout le temps, donc je fais avec. 

De mon expérience, ce qui est plus long c'est les retards sur les clips. On prévoit toujours une journée et c'est toujours trop court. Je déborde toujours, c'est toujours la course. Il y a généralement pas trop de budget en plus. Après, c'est plus amusant de faire du clip. 

Une autre anecdote aussi sur un clip, pour mon plan final j'attendais que mon déco finisse un élément qu'il n'avait pas fini. Il n'était pas sur le plateau, je le cherchais partout et je ne le trouvais pas, je l'ai appelé plein de fois il ne répondait pas et finalement je me suis rendu compte au bout d'une demi heure qu'il dormait derrière une porte. Je m'énerve rarement sur un plateau mais là je me suis un peu énervé je lui ai dis de finir le décor et j'ai mis de l'eau dans mon vin, puisque j'avais besoin de lui pour finir le tournage. 

 

Pouvez-vous me parler un peu du tournage d'aujourd'hui au StudioParks

Alors, aujourd'hui je réalise des films instit pour la SNCF. On met en scène des tutos pour rappeler les principaux thèmes des agents SNCF sur l'ensemble de leur métier. Nous avons mis sur fond blanc des témoignages de vrais agents SNCF. Cela vient ajouter à ce tournage une petite expérience en plus. 



location studio fond blanc paris

13 2017 63 Consultation(s)

Ajouter un commentaire


X

Inscription

Tous les champs sont obligatoires
 

(8 caractères minimum, lettres, chiffres, espaces, -, _ autorisés)

 
  J'accepte les conditions générales.
 
X

Connexion

Password perdu ?
S'inscrire